C'est une bien longue absence.

Plus de deux ans.

A l'ère d'internet c'est très long. C'est même un peu la mort. Alors que dans la vie réelle c'était plutôt le contraire.

Cette absence date à quelques mois prêt le début d'un nouveau projet, mon bébé, Charlie Est (du verbe être).

IMG_3820

 

 

C'est une pièce que j'ai écris avec mes petites mains, que j'ai mise en scène et que j'ai même joué en mars dernier. C'est un projet qui est encore en travaux, qui tend à s'améliorer, à trouver son identité à chaque représentation. J'ai très envie de vous le faire partager.

 

 

Synopsis

Charlie est , un titre sans fin, est la rencontre de deux solitudes poursuivit par leurs propres afflictions. Il y a Charlie, un jeune homme engoncé par une éducation stricte reçu par sa grand-mère morte et Maria, une jeune femme éprise de désirs cherchant à la liberté de les obtenir. 

J'y traite des thèmes qui me sont chers: le désir, la féminité, le harcèlement, la façon dont la société nous pèse, la double personnalitée. 

 

 

"Je ne veux pas être en couple.

J’aime trop l’amour pour ça. Pas juste le faire. Mais ce moment de la rencontre où tout votre corps vibre comme un dildo.

Au cinéma, ce serait ralenti, musique et gros plan. En vrai c’est tellement mieux.

J’en suis accro. Je ne m’accroche jamais."

Maria-Charlie Est

 

 

 

Jeremy Flaum est Charlie

 

Ce qui m'intéresse à l'avenir pour Charlie Est, c'est l'idée de parcour et de "spec-acteur". J'avais vu au 104, La Foresta Que Anda de Christiane Jatahy l'année dernière. Il n'y avais pas de scène, de "public" à proprement dit. Nous étions plutôt dans un lieu d'exposition, avec buffet et vidéos. Certains spectateurs étaient munis d'oreillettes et recevait des "directions", ils créaient ainsi l'acte théâtral. 

Cette démarche m'a beaucoup intéressée. Sortir le théâtre de ses gonds est tout un programme. Surtout en France je dirais, il y a une tradition de théâtre classique qui privilégie le message principalement par le texte. Charlie est cherche à travailler autant dans le corps que dans le texte. Prendre le corps comme un langage autant que le texte, tout ce qu’il dit et que les mots ne disent pas. L’expression corporelle est un moyen plus universel et plus direct de faire passer de l’émotion, là où la langue peut diviser. Les spectacles d'Olivier Dubois et de Guillaume Vincent ont été de vraies sources d'inspiration.

 

Dans le rôle de Maria

 

 Le travail continue donc et j'espère pouvoir vous informer bientôt pour de nouvelles représentations. En attendant vous pouvez découvrir le teaser de Charlie Est à la fin de ce message. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des théâtres à me proposer ou même mieux, des lieux insolites que nous pourrions employer tels des maisons vides, des manufactures désafectée, des granges, etc.

A bientôt. Promis.

 

Charlie Est / Camille Picot / Cie Rosa Rossa