20 octobre 2014

La fuite

Courir. Sans jamais se retourner. Ne pas essayer de regretter. A quoi cela servirait? Mes yeux sont rivés droits devant moi. Je n'ai aucune conscience d'où peut-être ce que je fuis. Mes jambes volent presque. Mes genoux vont céder. Non. Courir. L'angle aiguë qui me sert de champs de vision, ne s'intéresse qu'à la fuite. Cherchez une cachette est un luxe que je ne peux me permettre. Je cours. Je ne vois qu'une fin possible, celle où à bout de force, je m'écroulerais. Déjà ma bouche manque de salive. Déjà j'ai l'impression de... [Lire la suite]
Posté par picotcamille à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 juin 2014

Extorsion de James Ellroy

L'année scolaire se termine, je souffle un peu et je redécouvre le principe du temps libre. Je reprend le blog après une longue absence avec Extorsion de James Ellroy (en prêt à la bibliothèque).   Prologue: " Vingt ans que je croupis dans ce trou à rats. Aujourd'hui, on me dit que j'ai droit de me remémorer mes mésaventures et que je gagnerai mon lot de sortie si j'en tire un récit.  Tout ce fatras religieux que je méprisais quand j'étais même, c'est vrai. Il y a le paradis pour les braves gens, et l'enfer pour les... [Lire la suite]
07 mai 2014

Tout mon amour va à Ludovic Debeurme

Encore une fois je traînait dans le rayonnage des nouveautés de la bibliothèque. Encore une fois. Je crois que je ne voulais rien prendre. Parce que j'ai déjà pleins de livres à finir. Mais mes yeux, ces barbares, se sont arrêté sur une jolie couverture grise. Ocean Park Ludovic Debeurme. Mon cœur a fait un bon. Ludovic Debeurme est l'auteur de Lucille, une roman graphique que j'ai portée aux nues. Un flash love qui m'a extrait de la réalité pendant toute la lecture. Ou presque. Je ne suis revenue au monde que parce que le manque... [Lire la suite]
Posté par picotcamille à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
09 mars 2014

Beyrouth avant

"Voilà. Ces personnages vont vous jouer l'histoire d'Antigone. Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. Elle pense qu'elle va être Antigone tout-à-l'heure, qu'elle va surgir soudain de la maigre jeune fille noiraude et renfermée que personne ne prenait au sérieux dans la famille et se dresser seule en face du monde, seule en face de Créon, son oncle, qui est le roi. Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aime... [Lire la suite]
19 février 2014

les érections américaines

"Connecticut. Etats-Unis. Le 14 décembre 2012, Adam Lanza, un jeune homme de vingt ans, tire quatre balles dans la tête de sa mère. Puis il prend la voiture garée devant leur grande maison de Newton avant d'aller tuer vingt enfants et six adultes dans l'école élémentaire de Sandy Hook. Il est armé d'un fusil semi-automatique Bushmaster qui appartient à sa maman. Il esr ainsi certain de faire un maximum de victimes en un minimum de temps. Le chargeur de trente balles, rapide à enclencher, peut en tirer deux à la seconde. La dernière... [Lire la suite]
Posté par picotcamille à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 novembre 2013

amour

"Adieu, Camille, retourne à ton couvent, et lorqu'on te fera de ces récits hideux qui t'ont empoisonnée, répo,ds ce que je vais te dire: Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux ou lâches, méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces... [Lire la suite]
Posté par picotcamille à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 novembre 2013

Mordre au travers

Mon Bff aime Virginie Despentes, son écriture, ses sujets, son personnage. Et c'est contagieux. Il m'a prêté un recueil de nouvelles Mordre au travers, publié chez les Librio à 2€. Ce sont des premières nouvelles, datant de 1994 puis mise en ordre chronologique la dernière nouvelle date de 1999. Peut-on qualifier ces histoires, d'histoire d'amour? Chez Despentes les histoires d'amours finissent mal en général. Ce livre tombe à point nommé. J'ai, aujourd'hui (je précise) la même vision de l'amour qu'elle. Négative. Pleurs, cris,... [Lire la suite]
Posté par picotcamille à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 novembre 2013

Brit-brit

J'avais 11 ans quand Baby One More Time sortait. Jusqu'à ce que j'arrive aux Beaux-arts, j'étais d'une gravité terrifiante. Déjà à 11ans. Voulant sortir du néant culturel que représentait pour moi ma ville natale, je m'efforçai de faire l'intello, gravité et prétention. Le superficiel non merci. Alors Britney Spears, je ne vous en parle pas. Et puis en février 2007 Britney se rase la tête. L'icône qui pète un câble, le choc des images officielles et officieuses, j'adore. Parce que ça me parle d'un sujet que je surkiffe, le genre.... [Lire la suite]
Posté par picotcamille à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 août 2013

Biographie(s)

Prendre le temps de lire les livres que j'entasse dans ma bibliothèque. Voilà ma nouvelle bonne résolution pour la rentrée. J'ai commencé par Oscar Wilde et sa biographie par Philippe Julian dont j'ai donné quelques impressions à la fin de cet article là. La première chose qui m'a frappé dans ce livre, c'est le ton de biographe. Un peu vieillot et parfois alambiqué. La première édition date de 1967, c'est peut être ma réponse. Le livre est agréable parce que la personne de Wilde est fascinant. Il applique la fameuse recette de... [Lire la suite]
21 août 2013

La nouvelle vie de Lady Thiefwine

Une petite note personnelle dans ce milieux de critique cinématographique. Pour la deuxième fois de l'année, je fais mes cartons. Comme une fuite. Je fuis ce genre de femme que je ne veux pas devenir. La bonne, la meuf qu'on baise après sa journée de travail et qui devrait dire merci et se contenter de ça. Dans ma famille, les femmes sont des amazones. Elles parlent fort, critique à haute voix et tienne leur foyer sur leurs épaules. Mon arrière grand-mère virait elle-même les poivrots de son café, qu'elle gérait seule. Parfois elles... [Lire la suite]
Posté par picotcamille à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,