Pour mon anniversaire, un ami m'a offert un livre contenant les œuvres de Sylvia Plath. Jusque-là inconnue au bataillon, je me suis lancée, sachant que l'auteur avait tout pour me plaire, un talent étouffé par une époque et qui s'éteint en pleins vol. 

A13219

 

J'ai dévoré la biographie qui commence le recueil. Elle est extrêmement bien faite, accompagnée d'extraits et de photos.

Sylvia Plath est une écrivain américaine né en 1932. elle a eu une scolarité brillante, lui valant un stage d'été comme éditrice du magazine de mode Mademoiselle avec un petit groupe d'étudiantes. L'univers superficiel et mondain de la mode féminine ainsi que les mauvaises relations que celle-ci entretiens avec sa directrice, qui ne manque pas de la critiquer, lui donnent angoisses et déceptions. Quand elle reviens chez elle, elle se retrouve tellement déprimée qu'elle doit subir un traitement aux électrochocs. Un mois après, Sylvia fait une tentative de suicide et restera internée jusqu'à la fin de l'année.

"Le Dr Gordon fixait deux plaques de métal de chaque côté de ma tête. Il les a maintenues en place avec des attaches qui me sciaient le front, puis il m'a donné un fil métallique à mordre. J'ai fermé les yeux. Il s'est produit un bref silence, comme un souffle intérieur. Puis, quelque chose s'est abaissé pour m'emporter et m'a secoué comme si c'était la fin du monde. Whiii-ii-ii-ii-ii, cela me vrillait à l'intérieur comme dans un espace parcouru d'éclairs bleus, et à chaque éclair de grandes secousses me rossaient jusqu'à ce que je sente mes os briser et la sève me fuir comme celle d'une plante sectionnée.

Je me suis demandé quelle chose terrible j'avais bien pu commettre."

La cloche de verre, chapitre XII

 

Sylvia travaillera d'arrache-pied pour s'en sortir, faire sa place sur la scène littéraire américaine. Mais les années 50 n'étants pas les plus bienveillantes avec les femmes cherchant à s'affranchir, elle sera sans cesse confrontée aux insuccès à la différence de ces homologues masculins (dont son mari). Après une suite de désillusions (autant professionnelles que amoureuses), Sylvia Plath mettra fin à ses jours à 30 ans, en s'étouffant au gaz de la cuisinière, en ayant en préalable beurré les tartines de ces enfants, les avoir laissé près de leurs lits, puis avoir ouvert la fenêtre et calfeutré la porte.

article-2265000-1708DC16000005DC-661_634x482

 

Si j'ai dévoré l'unique roman que Sylvia Plath, La Cloche de Verre (qu'on peut trouver aussi sous le nom La Cloche de Détresse, Anaïs Nin ayant elle aussi écrit un livre se nommant La Cloche de Verre), j'ai été moins réceptive à ces poèmes. Parce que l'édition que je possède ne nous donne que les traductions françaises. Je suis loin d'être bilingue mais je pense que la poésie étant plus un Art des mots qu'un art du sens.

Il me reste encore pas mal de chose à lire, je déguste avec parcimonie chaque morceau. Faisant des pauses régulièrement pour en avoir encore à lire.

En conclusion, Sylvia Plath est une artiste trop méconnue dans notre pays, que j'ai envie de vous faire découvrir. C'est une sensibilité exacerbée, intéressante et révoltée qui est extrêmement actuelle.

"Dans le fond des forêts votre image me suit.
RACINE

There is a panther stalks me down:
  One day I'll have my death of him;
  His greed has set the woods aflame,
He prowls more lordly than the sun.
Most soft, most suavely glides that step,
  Advancing always at my back;
  From gaunt hemlock, rooks croak havoc:
The hunt is on, and sprung the trap.
Flayed by thorns I trek the rocks,
  Haggard through the hot white noon.
  Along red network of his veins
What fires run, what craving wakes?"

The Pursuit, Sylvia Plath

 

 

Sylvia Plath, Œuvres, édition Quarto Gallimard.